La salsa

On se retrouve pour lundi soleil.

Le mois de juin est placé sous le signe d’un thème et non d’une couleur.

Il s’agit du thème de la musique.

Pas facile mais faisable, à qui sait trouver une solution.

Et prendre une photo d’un tee shirt de mon homme en le repassant.

 

Et pour l’accompagner quoi de mieux qu’une chanson

La salsa

Tout le gang était là, ceux de Porto-Rico, ceux de Cuba
Les maquereaux de Harlem, les revendeurs de coke ou de coca
Ceux qui vivent au soleil, avec des femmes blanches dans les villas
Et ceux qui mangent pas, sapés comme des nababs à l’Opéra
La voilà

C’est une latine de Manhattan, de la résine de macadam
Un coup de fouet, de haut en bas, qui te soulève, c’est la Salsa

C’est une frangine portoricaine qui vit dans le Spanish Harlem
Les reins cambrés au bon endroit, elle est superbe
C’est la Salsa

Une sauce mélo de te quiero mucho et de cafard
Une sauce mais là c’est le Christ qui te saigne pour vingt dollars
Une sauce mêlée de beauté, de souplesse et de conga
Une sauce lamée comme la peau de la fille qui danse pour moi
La Salsa

C’est une latine de Manhattan, de la résine de macadam
Un coup de fouet, de haut en bas, qui te soulève, c’est la Salsa
C’est une frangine porto-ricaine qui vit dans le Spanish Harlem
Les reins cambrés au bon endroit, elle est superbe
C’est la Salsa
 
Tout seul dans la nuit chaude, je la garde serré contre mon coeœur
Malgré la mort qui rode, chuchotant quelque chose à son chauffeur
Y’en a marre des palaces, elle s’en va faire des passes pour le panard
Je la suis à la trace, ramassant ses paillettes sur le trottoir
 
Tout seul dans la nuit chaude, je la garde serré contre mon coeœur
Malgré la mort qui rode, chuchotant quelque chose à son chauffeur
Y’en a marre des palaces, elle s’en va faire des passes pour le panard
Je la suis à la trace, ramassant ses paillettes sur le trottoir
 
C’est une latine de Manhattan, de la résine de macadam
Un coup de fouet, de haut en bas, qui te soulève, c’est la Salsa 
C’est une frangine porto-ricaine qui vit dans le Spanish Harlem
Les reins cambrés au bon endroit, elle est superbe
C’est la Salsa

Bernard Lavilliers

Mon lundi soleil à retrouver chez Bernie avec les autres participations.

8 thoughts on “La salsa

  1. Voilà une musique qui nous met en forme pour commencer la semaine ! J’aime B. Lavilliers et si j’ai passé l’âge de danser la salsa ( quoique 😀 ) c’est une musique qui me transporte dans les Antilles , j’avais tant aimé ! Bonne semaine Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *