Lundi soleil : un univers rose

Tradition oblige, je vous souhaite un bon 1er Mai et vous offre ce petit brin porte bonheur.

Je reviens à mon sujet d’article, aujourd’hui en ce joli mois de Mai, changement de couleur pour notre rendez-vous hebdomadaire lundi soleil et celui -ci sera rose.

Exercice un tant soit peu délicat à part montrer des roses, je ne suis pas adepte de cette couleur et pourtant en cherchant bien on trouve de l’originalité.

Un joli cadeau que j’avais fait à ma fille, des livres, couverture rose, des paillettes, un univers girly à souhait.

Et lui offrir l’univers, l’évasion dans la lecture comme moi je l’ai eu fait enfant et je continue chaque jour ou presque.

Une passion qui se transmet à mes trois enfants, de l’incompréhension pour celui qui ne fait pas partie de ce club très restreint des rats de bibliothèque.

Et un joli poème de Victor Hugo ,pour vous accompagner.

L’univers c’est un livre

L’univers, c’est un livre, et des yeux qui le lisent.

Ceux qui sont dans la nuit ont raison quand ils disent :
Rien n’existe ! Car c’est dans un rêve qu’ils sont.

Rien n’existe que lui, le flamboiement profond,
Et les âmes, les grains de lumière, les mythes,
Les moi mystérieux, atomes sans limites,
Qui vont vers le grand moi, leur centre et leur aimant ;
Points touchant au zénith par le rayonnement,
Ainsi qu’un vêtement subissant la matière,
Traversant tour à tour dans l’étendue entière
La formule de chair propre à chaque milieu,
Ici la sève, ici le sang, ici le feu ;
Blocs, arbres, griffes, dents, fronts pensants, auréoles ;
Retournant aux cercueils comme à des alvéoles ;
Mourant pour s’épurer, tombant pour s’élever,
Sans fin, ne se perdant que pour se retrouver,
Chaîne d’êtres qu’en haut l’échelle d’or réclame,
Vers l’éternel foyer volant de flamme en flamme,
Juste éclos du pervers, bon sorti du méchant,
Montant, montant, montant sans cesse, et le cherchant,
Et l’approchant toujours, mais sans jamais l’atteindre,
Lui, l’être qu’on ne peut toucher, ternir, éteindre,
Le voyant, le vivant, sans mort, sans nuit, sans mal,
L’idée énorme au fond de l’immense idéal !

La matière n’est pas et l’âme seule existe.

Rien n’est mort, rien n’est faux, rien n’est noir, rien n’est triste.
Personne n’est puni, personne n’est banni.
Tous les cercles qui sont dans le cercle infini
N’ont que de l’idéal dans leurs circonférences.

Astres, mondes, soleils, étoiles, apparences,
Masques d’ombre ou de feu, faces des visions,
Globes, humanités, terres, créations,
Univers où jamais on ne voit rien qui dorme,
Points d’intersection du nombre et de la forme,
Chocs de l’éclair puissance et du rayon beauté,
Rencontres de la vie avec l’éternité,
Ô fumée, écoutez ! Et vous, écoutez, âmes,
Qui seules resterez étant souffles et flammes,
Esprits purs qui mourez et naissez tour à tour :
Dieu n’a qu’un front : Lumière ! et n’a qu’un nom : Amour !

Victor Hugo

Mon lundi soleil pour Bernie.

Bon lundi férié à tous et à toutes.

10 thoughts on “Lundi soleil : un univers rose

  1. Merci pour ton souhait Nathalie;
    Je trouve cela super que tu apprennes à tes enfants à lire, car on apprend beaucoup de choses et parfois importantes. Le poème est très beau. Kikous et bien du bonheur pour toi et les tiens

    1. Depuis tous petits et ils se sont empresses d’apprendre à lire pour lire tous seuls. Un livre est un très joli cadeau pour eux ils ont chacun une très jolie bibliothèque bien fournie.
      Bonne semaine

    1. A toi aussi en retard.
      Oui tu as l’œil un Martine, une nouvelle édition qui regroupe plusieurs histoires elle adore.
      Ah Victor Hugo savait manier le verbe.
      Bonne semaine

Comments are closed.